Geekeries Mood

The green eyes found the black

janvier 18, 2016

C’est le coeur lourd que je vous écris ces quelques mots, un acteur que j’admirais, Alan Rickman nous a quitté ce jeudi 14 janvier comme beaucoup trop de fabuleux artistes en ce début d’année. Sans vouloir le réduire à un seul rôle, qui est celui de Severus Rogue dans Harry potter, cela reste tout de même le rôle qu’il a joué durant toute mon enfance, et ce n’est que plusieurs années plus tard que j’ai pu découvrir sa filmographie complète. Ce personnage a joué un rôle tellement important tout le long de mon enfance, qu’apprendre la mort du grand homme qui l’incarnait m’a profondément attristé.

Lorsque j’étais encore une petite crapule qui ne dépassait pas un metre de hauteur, c’était pourtant un monsieur que je haïssais. Quel abominable professeur ce Rogue, à maltraiter ainsi mon cher et tendre Harry Potter. C’est toute mon enfance, bercée par cette fabuleuse saga qui se retrouve endeuillée.

Processed with VSCOcam with a9 preset

Pour continuer sur une note un peu plus positive et garder un bon souvenir de ce grand homme, j’avais envie de vous raconter un peu mon coup de foudre pour l’univers de Harry Potter lorsque j’avais 8 ans. C’est un peu par hasard que je suis tombé la dedans. J’ai toujours aimé lire, une passion que je tiens de ma merveilleuse maman. C’est alors tout naturellement qu’elle m’offrit le premier tome de Harry Potter, roman à succès chez les enfants lecteurs. Inutile de dire que je l’ai dévoré comme aucun livre auparavant. Etonnée de mon engouement pour ce personnage, elle finit par m’acheter les suivant ce qui ne fit qu’accroitre mon amour pour cet univers. Je me souviens encore lorsque j’ai tenu le tome 6 dans mes mains, il venait tout juste de sortir et j’avais fais une comédie à ma maman pour qu’elle coure me l’acheter. Et comme tout adolescente qui se respecte, j’avais alors passé 2 jours avachie dans le canapé à ne m’en extraire que pour manger et dormir et à gueuler sur quiconque osait me déranger dans ma lecture. J’ai bien entendu terminé cette lecture en compagnie d’une boite de mouchoir et pleurant à chaude larme. Mais revenons un peu en arrière lorsque Harry Potter et la pierre philosophale fut projeté au cinéma. Bien évidement, j’avais réussi à trainer mes gentils parents à la première séance disponible dans ma ville. Plus le temps passait, plus ma passion prenait de l’envergure. Et c’est en entrainant mes cousins et mon petit frère dans mon obsession que nous avons commencé à nous recréer cet univers qui nous plaisait tant. A qui reproduisait la plus jolie baguette, à qui créait les plus jolies bouts de parchemins, nous passions des journées entières à nous rapprocher le plus possible des personnages que nous aimions tant. Comme beaucoup de petites filles, je vouais une véritable obsession à Hermione Granger. J’enviais tout de cette jeune fille, elle était pour moi un véritable modèle et je l’avoue m’avait motivé pendant certain temps (relativement court malheureusement) à avoir les meilleures notes à l’école. En grandissant, j’ai cessé de vouloir copier les reliques du films pour économiser et pouvoir acheter de véritables répliques des objets phares présent dans la saga. Et c’est petit à petit que ma petite collection s’agrandit. Ma mère rit encore de moi et de mon attachement pour cet univers et comme beaucoup de personnes de mon entourage ne comprend pas véritablement mon intérêt pour cette série littéraire et cinématographique. Je ne saurais même pas réellement l’expliquer. J’ai découvert Harry Potter à une période de ma vie où j’étais encore très influençable, une petite fille pleine de rêves. Je n’aurais probablement pas autant adhéré à ce mouvement si j’avais été plus âgée, je dirais que c’est arrivé au bon moment. Maintenant c’est aussi avec nostalgie que je pense à cette saga. Ma vision a très certainement changée. Je n’attend plus ma lettre d’inscription pour Poudlard, je n’ai plus peur qu’un Basilic se promène dans mon couloir la nuit, je ne me concentre plus de toute mes forces pour essayer de faire voler mon verre d’eau. Non dorénavant en tant que jeune adulte je m’emploie à redécouvrir l’univers de Harry Potter pour ne jamais oublier ce qui m’a tant touché dans cette merveilleuse saga.

IMG_0958

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

7 Mots doux

  • Reply Plumvent janvier 18, 2016 at 1:18

    Un très bel article, j’ai pris beaucoup de plaisir à te lire 🙂 Je ne suis pas une fanatique de la saga, bien que j’aie apprécié les films (honte à moi, je n’ai pas osé me plonger dans les romans), mais c’est vrai que j’ai eu un sacré pincement au cœur quand « le professeur Rogue » nous a quittés… Mais bon ! La vie continue et la magie d’Harry Potter également !

    Bon Lundi (◡‿◡✿)

    • Reply La plume janvier 18, 2016 at 6:20

      Oh merci ça me fait très plaisir ! 🙈

      C’est sur que ça fout un petit coup au moral, mais tu as raison : la vie continue !
      Des bisous ! 😘

  • Reply Lu qui lit janvier 23, 2016 at 1:39

    C’était tellement magique de lire cet article…tu as réussi à mettre des mots sur des sentiments que je ressentais. Merci 🙂

    • Reply La plume janvier 23, 2016 at 4:46

      Je te remercie, ça me fait très plaisir ! J’avais cet article dans mes brouillons depuis un petit moment déjà, le décès d’Alan Rickman a un malheureusement un peu forcé les choses … Ma maman a bien rigolé en le lisant, ça nous rappelle à toutes les deux de bons souvenirs. J’ai plusieurs autres articles dans ce style sur d’autres univers tel que Le Seigneur des Anneaux qui me plaisent aussi énormément, en cours d’écriture, je les publierais surement dans les prochains mois ! Merci beaucoup pour ton passage ! ♡

  • Reply Lion Love Laugh février 26, 2016 at 12:08

    Je lis ton article un peu tard, mais « mieux vaut tard que jamais » ! Je suis un peu plus jeune que toi, donc je n’ai pas exactement le même rapport à Harry Potter que toi (je n’ai vu que les 4 derniers films au cinéma, par exemple) mais finalement, je le vis maintenant un peu pareil que toi : comme un ancien rêve (et même presque de réalité, à l’époque) que je conserve, que je redécouvre, qui m’émerveille toujours autant et que je ne veux surtout pas perdre ou oublier. Merci pour ce bel article, c’est magique de lire de beaux mots comme les tiens ❤

    • Reply La plume février 26, 2016 at 12:29

      Merci à toi pour ton commentaire ! ♡ Ca me fait très plaisir qu’un article aussi personnel soit lu, apprécié et surtout compris.
      Nous avons tous notre propre rapport avec Harry Potter mais au final, nos ressentis sont souvent les mêmes: des enfants ayant grandit avec ce petit garçon sorcier qui maintenant devenu adultes cherchent à prolonger ce lien.

  • Reply MariePlou mai 11, 2016 at 9:06

    Un bel hommage et mon dieu que je me reconnais dans ce que tu décris !

  • Je laisse un mot doux