Culture

{Point Lecture} Nos Jours Heureux #2

septembre 19, 2016

Nos jours heureux / Maundy thursday

« Yujeong a le cœur en miettes lorsque sa tante Monica, qui est religieuse, l’emmène à la Maison d’arrêt de Séoul visiter un condamné à mort. Rien ne semble pouvoir rapprocher une jeune désespérée de bonne famille d’un triple meurtrier, et pourtant… Au fur et à mesure de leurs rencontres, ils vont se raconter avec sincérité leurs « vraies histoires », affronter les ténèbres et découvrir les lumières éblouissantes au sein de ces ténèbres, réparer leurs âmes meurtries. »

 

Je suis tombé dessus un peu par hasard en cherchant désespérément quelque chose à lire sur ma tablette. Et c’est sans grande conviction que j’ai commencé celui ci, en lisant le résumé en diagonale. Au fil des pages, l’histoire m’a parut si familière que j’ai fait une recherche sur google. Et la, surprise, je n’avais jamais lu le livre mais j’avais vu son adaptation au cinéma il y a de ça des années. Et là, je me suis souvenu qu’il s’agissait d’un des films coréen devant lequel j’ai le plus versé de larmes. Ô joie. Le titre du film en question est « Maundy Thursday » ou en anglais « Our Happy Time« . J’ai donc poursuivi ma lecture tout en connaissant déjà le déroulement de l’histoire. Ce qui ne m’a malheureusement pas préservé d’une nouvelle crise de larmes. C’est le genre d’ouvrage dont on ignore si on les aime ou pas, les personnages nous agacent tant ils sont humains et égoïstes. Mais c’est justement ça qui nous pousse à continuer et qui fait qu’on s’y attache réellement. Ils sont humains et ils sont bourrés d’imperfections, tout comme nous. Ici nous sommes confronté à deux univers, deux personnes que tout oppose que ce soit par leurs origines, leur situation social … Et qui pourtant sont assez similaire. Je suis loin d’être une fan d’histoire de religion, de rédemption et compagnie mais je dois avouer que ce récit m’a profondément émue. Bien sur, il ne s’agit en aucun cas d’un livre pour faire l’apologie des meurtriers, violeurs ou autres mais plutôt d’avoir une vision plus humaine sur ce qu’est le couloir de la mort. C’est une double narration où nous avons d’un côté une jeune femme de bonne famille remplie de haine envers cette dernière car elle se sent exclue et incomprise sur des faits datant de son adolescence, et de l’autre un jeune homme qui est malheureusement né au mauvais endroit au mauvais moment et que la vie n’a pas épargné. Ce qui nous donne un récit poignant en regroupant tout une ribambelle de sentiments.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Mots doux

  • Reply Alichon septembre 22, 2016 at 8:42

    Il est toujours dans ma wish-list 😀

    • Reply La plume septembre 22, 2016 at 5:23

      Fonce ! Il est super 😬

    Je laisse un mot doux