Mood

Être félin pour l’autre

février 14, 2016

Adopter un chat n’est pas une chose à prendre à la légère. Nous acceptons de notre plein gré d’accueillir chez nous un petit être vivant dont on devient responsable. Une fois adopté, ce n’est plus seulement chez nous mais bel et bien chez eux. Malgré leur indépendance, ils demandent beaucoup d’attention. Mais avoir un chat ce n’est pas simplement une montagne de contraintes. C’est une présence lorsque l’on se sent seul, un véritable ami qui n’a pas besoin d’utiliser des mots pour nous comprendre. Et au final, on a autant besoin de lui qu’il a besoin de nous. Un animal c’est une grande dose d’amour et qui plus est un amour sincère. Je n’imaginerais plus ma vie sans cette petite boule de poil qui me suit partout à longueur de journée et qui roucoule lorsqu’on ne lui donne pas assez d’attention. Les jouets égarés dans chaque recoins de notre appartement. Nos jolis meubles ravagés par les coups griffes. Nous tentons tant bien que mal d’imposer un semblant d’autorité à ce petit félin qui reigne sur notre domicile. Et c’est pour cela que la demoiselle arrive toujours à ses fins. Même son papa-chat, pourtant de nature autoritaire et qui ne se laisse pas facilement attendrir ne lui résiste pas. Nous aurons beau nous répéter que partager notre nourriture avec elle n’est pas sain et que ce n’est pas elle qui décide, nous perdons toujours face à son petit regard implorant. Nous avons appris à ne plus laisser trainer de nourriture sur la table, pas même un verre d’eau. Au début lorsque je me levais la nuit pour me servir un verre d’eau, je la trouvais souvent la tête dans le plat oublié sur la table de la cuisine, à se délecter des restes de notre repas. Il y a aussi ce plaid, entièrement dédié au chat que nous avons décidé d’acheter car impossible de l’expulser des notres une fois qu’elle y était installée. Un plaid qui au final est devenue inutile puisqu’elle préfère venir se nicher sous le mien lorsque je suis confortablement installé dans mon lit à lire un livre ou regarder une série. Mais elle ne se niche pas seulement dans nos plaids, oh que non. Nos vêtements aussi se transforment en de véritables petits nids douillets pour cette petite boule de poils. Et c’est là qu’intervient la brosse adhésive, objet indispensable pour garder un semblant de dignité lorsqu’on se rend au travail. Sans quoi nous nous retrouvons recouvert de poils de chat de la tête au pieds. Se lever le matin avec un torticoli ou des douleurs dans le dos est notre lot quotidien, car dormir avec un chat sur l’oreiller n’est jamais très confortable. Lorsque ce n’est pas l’oreiller, c’est pour la couette qu’elle se bat prenant ainsi un bon quart de lit à elle toute seule. Seule une personne sans coeur parviendrait à déloger cette petite marmotte qui ronronne au creux de nos draps. S’enchaine alors une série de tentative de positions improbables, histoire de trouver la position la moins inconfortable pour dormir. Tentatives généralement vaines. Et parfois en se levant le matin pleins de courbatures, on découvre les vestiges d’un objet de décoration sur le sol avec lequel mademoiselle s’est amusé pendant la nuit. C’est pourquoi tout objets fragiles sont placés en hauteur. Ou presque. Elle peut être une véritable plaie parfois, à se réveiller en pleine forme au beau milieu de la nuit et décider qu’il était l’heure de jouer avec sa souris sonnette (merci la Miaoubox). Sa deuxième occupation favorite après nous réveiller la nuit, c’est de gâcher toutes mes photos. Une personne comme moi addict à instagram va prendre en moyenne une dizaine de photos et choisir la meilleure à la fin. Pour moi c’est plus une vingtaine de photos que je vais devoir trier afin de trouver la seule et unique où mon chat n’apparait pas. Entre celles où elle laisse trainer sa queue, celles où elle glisse sa patte dans le champs ou encore celles où elle vient observer l’objectif de très, très près cela nous donne un bon paquet de clichés ratés. Avoir un chat en appartement c’est contraignant, parfois même éreintant lorsque débute son quart d’heure de folie. Mais à trois nous avons su nous créer de nouvelles petites habitudes. Et c’est aujourd’hui, jour de la St Valentin que j’avais envie d’exprimer mon amour cette petite fripouille ainsi que pour mon foyer depuis presque 2 ans, à l’aide de ce petit récit pleins de niaiseries.

Accueillir un animal dans son foyer, c’est se créer une nouvelle routine.         Voici la mienne, quelle est la votre ? ♡

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

12 Mots doux

  • Reply Miss S février 14, 2016 at 3:10

    C’est un très joli texte ! J’aimerai beaucoup adopté un petit chat dans notre future maison 🙂
    J’en avais deux avant et les deux sont décédés dont l’un récemment. Même s’il ne vivait plus avec nous mais chez mes grands-parents ça nous a fait bizarre de savoir qu’il ne serait plus là à miauler quand je viens manger chez mes grands-parents par exemple.
    Notre autre chat est décédé il y a plusieurs années et lui était d’un calme royal contrairement à l’autre ^^ J’ai de bons souvenirs avec eux 🙂
    Bisous

    • Reply La plume février 14, 2016 at 3:13

      Merci pour ton petit commentaire, et sincèrement désolé, ce n’est jamais facile d’accepter l’absence de nos petites boules de poils. Je suis contente que cet article t’ai plu tant il est personnel, il n’était pas prévu mais les mots sortaient tout seul et ça fait un bien fou. ♡
      J’espère que tu pourra adopter des petites fripouilles toi aussi !
      Je te souhaite un bon dimanche !

  • Reply Sophie février 15, 2016 at 2:21

    Ton texte est vraiment adorable, et je me retrouve tellement dedans.
    Il y a deux ans, nous avons adopté un chaton ( et il y a un an , nous avons accueilli un deuxième chat…). Et malgré les contraintes (et désagréments), je ne reviendrai en arrière pour rien au monde, elles nous donnent beaucoup d’amour (mais aussi beaucoup d’amusement) et retrouver le comité d’accueil chaque soir en rentrant est un vrai plaisir 🙂
    Bonne journée

    • Reply La plume février 15, 2016 at 7:16

      Merci ca me fait plaisir ! ♡
      Comment pourrait-on se passer de nos petites boules de poils ? Je t’avoue que moi non plus je ne reviendrais jamais sur notre décision, elle apporte tellement à notre petit quotidien. 😊

  • Reply Alichon février 17, 2016 at 9:08

    Quelle fripouille ! Je ne sais pas comment tu fais, j’ai toujours eu des petites boules de poils très calmes 😀

    • Reply La plume février 17, 2016 at 9:47

      Haha je l’aime tellement cette petite peste que je supporterais n’importe quoi ! Et elle met tellement d’animation. ♡

  • Reply Stephanie février 19, 2016 at 6:36

    Joli texte! Et tout a fait vrai! Mon chat va avoir 20 ans le mois prochain.
    Ce petit bebe chat que j’ai eu lorsque j’avais 11 ans. Nous avons grandi ensemble et j’ai fait des choix de vie de vivre a l’etranger, mais comme tu le dit adopter un chat ce n’est pas a prendre a la legere et il aurait ete inconcevable de ne pas continuer de partager ma vie avec mon chat. Alors apres quelques procedure et un passeport nous en sommes a notre 4e pays ensemble actuellement au Japon 🙂 (et avant 2 ans a Djibouti) Preuve que l’on peut aller partout avec son compagnon felin.

    • Reply La plume février 19, 2016 at 7:27

      Très belle histoire avec ton chat ! Tu as entièrement raison, c’est un compagnon à part entière et il serait ridicule de ne pas les emmener ! 20 ans c’est énorme pour un chat, c’est vraiment génial je te souhaite de voyager avec ton petit compagnon encore longtemps ! ♡

  • Reply Robot Paradise février 19, 2016 at 5:37

    Oh dis donc, je n’avais pas vu ton article ! Et je suis entièrement d’accord avec toi !
    Je vis avec 2 chats et parfois… C’est du n’importe quoi ! Par chance, aucun des deux n’est voleur, ni destructeur, mais tous les deux sont très collants… C’est l’amuuuuuur me diras-tu, mais mes vêtements se transforment aussi tôt en tapis (comme tu le dis, vive la brosse).
    Chaque chat a sa personnalité, ce sont des petits humains caractériels au final ^^
    Merci pour cet article doux et très joli 🙂

    • Reply La plume février 20, 2016 at 9:45

      Merci à toi pour ton commentaire ! Tu as raison, chaque animal a sa propre personnalité et c’est ca qui les rend si uniques. 😊

  • Reply MariePlou mai 11, 2016 at 9:04

    Aon, la bonne bouille !
    J’adore vivre avec des chats, même si c’est vraiment pas facile et que la moitié de mes fringues noires sont irrécupérables (oui, oui, j’ai deux chats blancs à la maison ^^)
    Dormir tordue, ça nous connait, surtout qu’on ne veut pas les déranger et que la nuit, on est un peu bête et mou et qu’on a pas la force de les bouger ^^

    • Reply La plume mai 13, 2016 at 8:09

      C’est sur qu’au niveau des poils nous sommes servis ! Hahaha
      Il n’empeche que je ne pourrais plus me passer de la présence d’un animal, on s’y attache tellement 🙂

    Je laisse un mot doux